Syndicat Emeraude

La collecte, du nouveau pour 2018

Une nouvelle organisation de la collecte des déchets a été mise en place sur le territoire du Syndicat en Mars 2017. Retour sur un démarrage difficile et sur les améliorations apportées et à venir...

Le nouveau prestataire

À l’issue d’un appel d’offres, les élus du Syndicat Emeraude ont choisi la société Derichebourg pour assurer les prestations à partir du 1er mars 2017.
Derichebourg reconnaît les difficultés rencontrées en début de marché. Mais toutes ces modifications étaient nécessaires afin d'optimiser et d'harmoniser les prestations de collecte sur le terriroitre.

Des coûts maîtrisés

Les communes qui ont adhéré au nouveau schéma de collecte des déchets ont, dès 2017, vu leur appel à contribution diminuer de manière très significative. En moyenne, pour les 15 communes concernées, c'est plus de 6 €/habitant/an de réduction, soitune baisse de 7,2% par rapport à 2016.

Cette baisse s'est donc traduite directement sur la Taxe d'Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM) fixée par les communautés d'agglomération qui déléguent les compétences collecte et traitement des déchets au Syndicat Emeraude.

Syndicat Emeraude

Les exceptions 2018

Trois communes (Ermont, Eaubonne et Montlignon) souhaitent, à partir de janvier 2018, sortir pour partie du cadre défini. Les changements se traduiront pour ces communes, par une augmentation de l'appel à contribution, et donc de la Taxe d'Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM), dès 2018.

Des modifications pour 2018

Les calendriers de collecte sont donc modifiés à partir du 1er janvier 2018 :
- La synchronisation des jours de collecte pour tous les types d'habitats,
- La fidélisation des équipes de collecte,
- La fréquence de collecte des encombrants.

Un exemple à suivre

La commune de Soisy-sous-Montmorency a souhaité optimiser plus encore les collectes sur son territoire. Ainsi dès 2018, les ordures ménagères dans tous les collectifs de la commune ne seront plus collectées que deux fois par semaine (suppression de la 3ème collecte, très peu utilisée).

La commune ne sera plus collectée le samedi en ordures ménagères, simplifiant ainsi les prestations de présentation des conteneurs à la charge des résidences. Par ce choix Soisy-sous-Montmorency rejoint l'organisation des collectes d'ores et déjà en place sur les communes d'Andilly, Franconville, Le Plessis-Bouchard, Groslay, Margency et Saint-Prix.

Du côté du bac à ordures ménagères, la collecte jusqu’alors bihebdomadaire en habitat pavillonnaire va être réduite à 1 collecte par semaine. Une fréquence qui est compensée par la nouvelle collecte des déchets végétaux.



Enfin du côté des encombrants, des aménagements sont à noter sur quelques communes du territoire. Le Syndicat, étudie en parallèle de la collecte régulière, la possibilité de mettre en place un service de collecte sur appel.