Syndicat Emeraude

Les Unis Cité et le gaspillage alimentaire

Dans le cadre de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, le Syndicat Emeraude a souhaité renforcer ses missions en faveur de la lutte contre le gaspillage alimentaire. Fort de sa première collaboration avec l’association Unis-Cité, le Syndicat Emeraude a réitéré l’expérience avec un nouveau groupe de jeunes volontaires.

Des chiffres (tristement) évocateurs


Selon l’Ademe (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) : En France, une personne gaspille environ 30kg de nourriture chaque année.

Un enjeu national majeur, qui mérite d’être pointé du doigt. Dans les cantines scolaires, une partie des repas finit également à la poubelle, au grand dam du personnel de service.

L’Ademe a évalué que pour un restaurant scolaire de 200 couverts, ce gaspillage correspondrait a une valeur pécuniaire de 20 000 euros par an !

Un chiffre choc qui démontre bien l’urgence à ralentir ce gâchis monumental. Ce défi de taille est relevé par 8 jeunes en service civique, qui interviennent jusqu’en juin dans plusieurs établissements du territoire.

Des jeunes volontaires en action

Déchets Tri
Leur mission : Travailler avec les enfants et le personnel de service pour trouver des solutions adaptées à leur cantine afin de réduire au maximum le gaspillage.
Par binôme, ils interviennent actuellement dans certaines écoles de Saint-Prix, Saint-Gratien, Franconville et Soisy-sous-Montmorency. D'autres communes seront concernées par le programme dans un second temps : Groslay, Le Plessis-Bouchard ou encore Deuil-La Barre.

Première étape : dresser un constat avec les enfants sur la quantité de déchets jetés chaque jour dans leur établissement, pour ensuite trouver ensemble des solutions adaptées à travers des ateliers de sensibilisation, des jeux, des questionnaires.

À la fin de l'opération, de nouvelles pesées seront réalisées et permettront de constater l'évolution des quantités jetées. Leur objectif est chiffré, puisque la mission sera considérée comme satisfaisante si le gaspillage alimentaire est réduit de 30%.
C'est un objectif ambitieux mais réalisable, et le Syndicat Emeraude souhaite une belle expérience aux 8 jeunes volontaires !