Syndicat Emeraude

Bornes enterrées

Une borne enterrée a une capacité de 3 à 5 mètres cubes. Elle est constituée d’une borne d’introduction, appelée aussi périscope, solidaire d’une partie amovible contenant les déchets et venant se loger dans une partie fixe (cuve en béton). Cette cuve est enfouie à près de 3 mètres de profondeur.

PHOTO DU VEHICULE DE COLLECTE Quels en sont les avantages ?
  • Un gain de place : une borne remplace 10 bacs de 500 litres.
  • Un espace plus agréable pour les habitants : moins bruyant, plus propre, plus esthétique.
  • Une collecte plus économique, plus rapide (5 000 litres sont vidés en quelques minutes) et moins pénible.
  • Un geste de tri plus incitatif.
Ce dispositif équipe principalement l’habitat collectif mais peut aussi desservir une école ou des bâtiments administratifs. Il a pour objectif de répondre à un certain nombre de contraintes générées par la présence des bacs roulants.

Quelles sont les étapes de leur mise en place ?
  • Réalisation d’une étude de faisabilité.
  • Elaboration d’une convention dite « d’implantation et d’usage » avec le ou les parties concernées (commune, bailleur, copropriété…)
  • Fourniture, livraison et pose des bornes
  • Communication auprès des habitants : signalétique sur les bornes et kits distribués dans les boîtes aux lettres (sacs de pré-collecte & guide)

La mise en place de bornes enterrées représente aussi une économie pour la collectivité et participe donc à limiter l’augmentation de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères. Les résultats montrent également que l'implantation des bornes enterrées dans l’habitat collectif permet d’augmenter de façon significative les performances et la qualité des collectes sélectives (emballages, verre).